Benoit Metral

Biographie

Après une adolescence savoyarde et perturbée par la décision irrévocable de consacrer le plus clair de son temps à la musique, il se met à jouer, au grand étonnement de son entourage, de nombreux instruments : harpe, guitare, clarinette, cornemuse … et foule ses premières scènes.

Il intervient alors entre autre comme clarinettiste dans un groupe de jazz, et commence discrètement à écrire ses chansons. Au terme d'une incursion ratée dans le monde de la bossa lors d'un séjour au Brésil, il part courageusement vivre quelque temps au Paraguay en Amérique du Sud d'où il revient nourri d'influences musicales assez improbables. Il décide alors de se lancer sur un autre genre de route, dont les étapes se présentent sous la forme de débits de boissons en tous genres dans lesquels il se produit avec une classe toute personnelle, cravate et léger sourire aux lèvres. Désormais d’authentiques salles de concert l’accueillent (salles parisiennes , Printemps de Bourges  ... )

 

Pas insensible aux musiques anglo-saxonnes, converti à la langue française par la chanson (et non l’inverse), nourri de jazz et de musiques du monde, et plus récemment de sons plus électroniques, ce jeune et curieux garçon a la prétention de vouloir faire de la mélodie et du texte un couple moderne et équilibré. De la chanson donc, dopée aux sons d’aujourd’hui et à une forme de dérision textuelle bienvenue... Les textes justement : un humour que d’aucun jugerait caustique, mais écriture ciselée... La politesse d’un désespoir joyeux ? 

Ecoutes

+